Non classé

31 mars, transformez vous en guerrier !

Chers parents, très chers enfants !

Comme promis, voici donc 6 postures…dont 2 guerriers, pour garder courage !

Quelques précisions : comme déjà écrit, faites avec votre enfant, autant que possible ; pratiquez loin des meubles, si possible sur un tapis ; habillez-vous de vêtements souples. Et pratiquez les pieds nus, pour mieux sentir vos appuis.

Concernant le meilleur moment de la journée pour pratiquer, je vous livre ma « pratique de classe » (je travaille à mi-temps en MS-GS), car elle est transposable à notre quotidien d’aujourd’hui (des enfants confinés dans un appartement).  Les matins pour lesquels nous ne disposons pas de la salle de motricité, nous faisons 15 minutes d’enchaînement de postures dans la classe. Ce moment est calé entre les rituels et le 1er atelier. Les élèves se répartissent, je guide, et nous enchaînons tous au même rythme ! De fait, je pense que vous pouvez faire de même : quelques postures avant la mise au travail, le matin, ou bien pour une « récréation » entre deux séances.    Lorsque nous disposons de la salle de motricité,  le temps d’expression corporelle est calé le matin avant les ateliers. Dans ce cas, les postures de yoga sont « parsemées » dans le quotidien, 2-3 minutes en cas de besoin. Les enfants sont bruyants, pas concentrés ? Hop, on fait une pause, 1 ou 2 élèves choisissent une posture, nous les faisons ensemble, exactement là où nous nous trouvons, et on reprend le travail. Pour vous parents, pendant le confinement, proposez ainsi à votre enfant de faire une posture quand il en ressent le besoin. La seule condition est : quand on fait du yoga, on ne fait pas autre chose !Donc on se place comme il faut, sur le tapis s’il y en a un, on se concentre sur sa posture, on ne pense plus à rien d’autre !

Pour les questions-réponses, n’hésitez pas à laisser un commentaire en fin d’article… J’y répondrai au mieux.

Allez, on pose les chaussettes ? Et c’est parti !

La posture de la montagne  

jpeg tadasanaSe transformer en montagne, solide, ferme, indéboulonnable… Quels bienfaits !

Cliquez pour écouter la consigne de « la montagne » :

 

La posture de l’arbre 

arbreAstuce pour tenir l’équilibre : fixer un point avec les yeux. Un point fixe, devant soi. Et imaginez comme un fil invisible qui relie ce point, et les yeux.

Cliquez pour écouter la consigne :

 

 

 

 

La posture du guerrier numéro 1 

jpeg guerrier 1Le guerrier, ancré, calme, puissant, déterminé, courageux ! Quelles belles qualités… 

Les parties du corps à situer et nommer (en plus des parties principales déjà connues) :  les hanches.

Cliquez pour écouter la consigne :

 

 

La posture de la pince

la pinceSouplesse, du corps et de l’esprit…

Cliquez pour écouter la consigne de « la pince » :

 

La posture du paon… qui se met en équilibre !

paonLes jambes écartées, les genoux tendus, les orteils vers le ciel… La posture est difficile pour les petits, ne les forcez pas ! Chacun ajuste, pour se sentir bien.

Ecoutez la consigne du paon en équilibre :

La posture du guerrier assis (ou du héros) ! Guerrier qui finit par se reposer…

Guerrier - hérosLes enfants aiment placer les mains comme indiquées (pouce et index joints). Dos droit, mains placées, fierté et confiance assurées !

Ecoutez la consigne du guerrier assis, du héros :

Illustrations : les photos sont extraites de l'ouvrage "Yoga pour les enfants" écrit par S. et R. Chanchani, préfacé par B.K.S. Iyengar ; les dessins sont diffusés par Pédayoga. 

Un grand merci à tous ceux qui me guident pour insérer le yoga au service du bien-être et de la concentration des élèves, et tout particulièrement Sandrine Lecourt, ma professeur de yoga.

 

Photos et dessins : c’est à vous !

Chers parents, chers collègues, chers petits et grands élèves !

3ème semaine, les journées se suivent, le temps s’étire… restons calmes et confiants, au service de nos enfants-élèves.

Vos connexions (3000 vues exactement depuis 15 jours !) prouvent que beaucoup d’enfants apprécient les postures de yoga guidées vocalement. Chapeau aux parents qui jouent le jeu, parfois sans rien connaître à tout cela ! Et merci pour votre curiosité et votre envie de « bouger sans écrans ».

Pour aujourd’hui, je vous propose une idée : si votre enfant aime ces exercices-postures, alors envoyez moi une photo de lui-d’elle, et/ou un dessin, et éventuellement une petite phrase qu’il aura envie de transmettre. Pour les plus grands (les élèves de cycle 3 et de 6ème que j’ai rencontrés cette année), envoyez directement votre message ! N’oubliez pas d’indiquer le prénom; l’âge et la classe de votre enfant. 

Cette page sera notre joyeux partage ! J’y diffuserai les photos reçues (en floutant les visages) et tous vos dessins.

Voici l’adresse : yoga.relaxenfants@gmail.com

Et pour commencer, voici ceux que j’ai déjà reçus.. Survolez chacun pour lire le prénom et l’âge de l’enfant…

MAGNIFIQUES !!! BRAVO à Gabin, Victor et Baptiste !!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Belle journée, et à demain pour un nouvel article et de nouvelles postures !

Florence

 

 

Des postures pour chaque jour !

Chers lecteurs, chers enfants  !

En ces temps de confinement, malgré toutes les difficultés… le temps nous est offert.  Si l’aventure vous tente, je vous propose donc de prendre quelques minutes avec votre enfant, pour effectuer quelques exercices et postures de yoga. Objectifs : (re)créer le lien corps-mental, dans un petit espace, pour être bien !

Comment faire ?
Pour vous aider, je diffuserai au des semaines une image par exercice ou par posture et un enregistrement de la consigne. Cliquez sur la petite flèche, juste à côté de l'illustration, pour écouter le son de ma voix !
Précision : si vous souhaitez recevoir un mail à chaque nouvelle parution, cliquez sur "Je m'abonne" en colonne droite de ce blog. La diffusion est gratuite.

Avant de commencer, voici quelques conseils pratiques :

  • Concernant la réalisation des postures, ne corrigez pas votre enfant et ne l’obligez en rien !  Lorsqu’il regardera les illustrations et écoutera la consigne, il fera ce qu’il est capable de faire… et c’est très bien !
  • Je vous propose de faire avec votre enfant, ce que vous pouvez faire, en fonction de votre forme et de votre souplesse, tranquillement. L’objectif est de partager ce moment avec votre enfant !
  • Pour ce qui est du lieu : pratiquez dans un espace propre et rangé, où l’on ne risque pas de se faire mal en se cognant contre un meuble. Si vous n’avez pas de tapis de gymnastique, utilisez un tapis simple ou placez vous sur une moquette, si possible.
  • Evitez de faire les postures juste après le repas, pour ne pas malmener l’estomac ! Et posez vos chaussettes, pour améliorer vos appuis.
Postures proposées le 31 mars 2020

La posture de la montagne  

jpeg tadasanaSe transformer en montagne, solide, ferme, indéboulonnable… Quels bienfaits !

Cliquez pour écouter la consigne de « la montagne » :

 

La posture de l’arbre 

arbreAstuce pour tenir l’équilibre : fixer un point avec les yeux. Un point fixe, devant soi. Et imaginez comme un fil invisible qui relie ce point, et les yeux.

Cliquez pour écouter la consigne :

 

 

La posture du guerrier numéro 1 

jpeg guerrier 1Le guerrier, ancré, calme, puissant, déterminé, courageux ! Quelles belles qualités… 

Les parties du corps à situer et nommer (en plus des parties principales déjà connues) :  les hanches.

Cliquez pour écouter la consigne :

 

La posture de la pince

la pinceSouplesse, du corps et de l’esprit…

Cliquez pour écouter la consigne de « la pince » :

 

La posture du paon… qui se met en équilibre !

paonLes jambes écartées, les genoux tendus, les orteils vers le ciel… La posture est difficile pour les petits, ne les forcez pas ! Chacun ajuste, pour se sentir bien.

Ecoutez la consigne du paon en équilibre :

La posture du guerrier assis (ou du héros) ! Guerrier qui finit par se reposer…

Guerrier - hérosLes enfants aiment placer les mains comme indiquées (pouce et index joints). Dos droit, mains placées, fierté et confiance assurées !

Ecoutez la consigne du guerrier assis, du héros :

Illustrations : les photos sont extraites de l'ouvrage "Yoga pour les enfants" écrit par S. et R. Chanchani, préfacé par B.K.S. Iyengar ; les dessins sont diffusés par Pédayoga. 
Exercices et postures diffusés le jeudi 26 mars 2020

– Un exercice ultra-rapide pour se recentrer : le « 1 2 3 4 5 »

dsc_1036

Paumes jointes : recentrage.

Bien assis, paumes en contact, ou pas, cet exercice permet de se recentrer rapidement en se concentrant sur les parties du corps et les sensations. Très pratique avant d’écouter une consigne ou de s’engager dans un exercice.

Ecouter la consigne vocale pour le « 1 2 3 4 5 » :

 

– Une posture de yoga : la montagne

La posture de la montagne.

Source : « Yoga pour enfants », S. et R. Chanchani

Se transformer en montagne, solide et ancrée : deux qualités si nécessaires en ce moment !

Mon petit grain de sel > si votre enfant est en maternelle, profitez-en pour nommer et montrer les parties du corps qui sont citées: les pieds, les orteils, les jambes, les genoux, le dos, les épaules, les bras, les coudes, les mains, les doigts, les paumes de main, la tête.

Ecouter la consigne de « la montagne » :

 

– Une posture de yoga : le triangle (Utthita Trikona-asana)

Source : Pédayoga

Défi pour les élèves de cycle 3 : dans la posture, le corps forme plusieurs triangles… Je te propose de dessiner la posture et de trouver tous les triangles formés ! Solution au prochain article !

Ecouter la consigne pour réaliser la posture du triangle :

 

 

– Une posture de yoga : la demi-lune

La demi lune

Source : Yoga pour les enfants, S. et R. Chanchani

A savoir : la « jambe d’appui » est celle dont le pied est posé au sol…

L’astuce pour réussir : fixe un point fixe, devant toi. Imagine qu’il existe un fil imaginaire entre le point et les yeux. Ce fil nous aide à tenir l’équilibre.

Ecouter la consigne pour effectuer la posture de la demi-lune :

– Une posture de yoga : la pince

A savoir : nous avons déjà fait cette posture, qui était proposée en début de semaine. Certains enfants l’adorent… Et elle fera partie de l’enchaînement. Donc, on la reprend !

Ecouter la consigne de la posture de la pince :

 

 

 

– Une posture de yoga : la chauve-souris (Prasarita Pada Uttana-asana)

Source : « yoga pour les enfants », S. et R. Chanchani

Avant de réaliser la posture avec votre enfant : montrez et nommez le buste, les hanches. Et pour les plus grands, activer le repérage dans l’espace pour aligner les pieds, les mains, et le sommet du crâne !

Ecouter la consigne de la posture de la chauve-souris :

Enchaînement pour s’amuser  : la montagne, le triangle, la demi-lune, la chauve-souris

Ecouter la consigne de l’enchaînement :

Exercices et postures diffusés le dimanche 22 mars 2020

l'oreille1er exercice d’écoute : « vérifions que nos oreilles fonctionnent bien !… »

Avant d’écouter une consigne, ou une histoire, cet exercice court et ludique aide l’enfant à se recentrer…

La consigne audio :

jpeg tadasana

La montagne, bras tendus.

Posture de yoga : « La montagne » (Tadaasana)

La montagne est solide, centrée, magnifique !

Les parties du corps à connaître sont : les pieds, les genoux, les coudes, le dos, les épaules, les paumes de mains.

La consigne pour réaliser "la montagne" : 

 

 

la pincePosture de yoga : « la pince »

Cette posture cultive la souplesse, si nécessaire pour s’adapter !

Mon petit grain de sel  : je vous propose de profiter de cette posture qui nous parle de souplesse, pour évoquer cette qualité. Pour cela, pour les plus grands, voici le texte du poème « Le chêne et le roseau », de Jean de la Fontaine : https://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/Poemes/jean_de_la_fontaine/le_chene_et_le_roseau

Et voici une très belle illustration sans parole de ce poème, pour évoquer ces qualités avec les plus petits : https://www.youtube.com/watch?v=-z0dRJ4WId8

La consigne pour réaliser "la pince" : 

 

le chien tête en basPosture de yoga : « le chien tête en bas » 

Cette posture permet de s’étirer et apaise le mental !

Les parties du corps à connaître sont : les paumes des mains, les doigts des mains, les orteils, le bas du dos, le dos, les genoux, les coudes.

La consigne pour réaliser "le chien tête en bas" : 

 

-Lechienmuseaufaceauciel-Posture de yoga : le chien tête en haut

Les parties du corps à connaître sont : les cuisses, le buste, la poitrine.

La consigne :

 

 

Et pour finir, un enchaînement pour un réveil matinal !…

La montagne, la pince, le chien tête en bas… puis tête en haut !                           

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La consigne pour réaliser l'enchaînement :
 

 

Exercice et postures diffusés le mercredi 19 mars 2020

Voici, pour aujourd’hui, un auto-massage du visage, et 3 postures de yoga.

massage du visage C2

Auto-massage du visage.

Auto-massage du visage.

C’est un exercice idéal pour aider l’enfant à se calmer, ou même pour l’aider à se réveiller le matin.  L’exercice dure quelques minutes. Mon conseil: faites avec votre enfant, pour vous aussi ! Il écoutera les consignes, autant qu’il vous regardera et vous imitera. Le nom des parties du visage s’acquiert ainsi facilement. Une fois que l’exercice est connu, l’enfant peut guider lui-même en nommant les parties du visage…

 

jpeg tadasanaposture de yoga : la montagne

Cette posture permet à l’enfant d’être plus ancré, plus stable. Les deux pieds sont bien posés au sol. Le poids du corps est bien réparti sur les deux pieds.

 

 

jpeg guerrier 2Posture de yoga : le guerrier 1

Force, courage, détermination : cette posture est idéale pour maintenir le cap !

 

 

 

SourisPosture de yoga : la souris

Retour au calme assuré…

 

Mardi 18 mars 2020

Voici un enchaînement de postures : une assise en tailleur, la montagne, l’arbre, le chien tête en haut, puis la souris.

 

Sources des illustrations : cliquez sur « mes ouvrages préférés« .

Sources de diffusion : MERCI à l’UGSEL 35, qui relaye mon blog sur leur site pour la maternelle et sur leur site à destination des élèves de primaire :  même à distance, pendant cette période de confinement, les volontés d’accompagner les familles de nos élèves convergent !

Un grand MERCI à Sandrine Lecourt, ma professeur de yoga, pour son enseignement et ses conseils.

Un grand merci à tous les enfants que je connais !

Pour Baptiste !

Baptiste a été l’un de mes 1ers petits élèves, il y a 11 ans. Aujourd’hui âgé de 13 ans, il est scolarisé en 6ème, section Ulis, dans un collège proche de chez lui. Le hasard nous a fait nous retrouver, et sympathiser, sa maman et moi. De notre amitié et de nos échanges, est née l’idée de proposer tous les outils que je développe dans ce blog à Baptiste. Objectif : qu’il puisse utiliser ces techniques corporelles pour retrouver le calme et se recentrer, après une journée d’école et avant les devoirs du soir.

Concrètement, j’ai donc animé 5 séances d’environ 1 heure, pendant une semaine de vacances. Cette transmission s’est appuyée sur nos échanges.

De mon côté, je disposais dans ma « boîte à outils » : une série d’albums pour poser des mots sur les émotions ressenties ; un bon nombre d’exercices de danse appris en formation cette année ; et enfin, une manière fraîchement acquise auprès de ma professeur de yoga, Sandrine Lecourt, élève directe de BKS. Iyengar, de proposer des postures de yoga adaptées aux enfants.

Du côté de Baptiste, la demande et les réactions ont été très clairement posées. Après chaque séance, Baptiste dictait à sa maman ce qui lui avait fait du bien, et ce qui l’intéressait le plus. Dès la 1ère séance, ses choix ont été nets : il a ressenti le besoin d’une petite lecture d’un album pour poser des mots sur un « état d’être » ressenti ; et il a opté pour la pratique des postures de yoga, exclusivement. De fait, nous avons pratiqué pendant 30 à 40 minutes chaque jour.

En fin de séquence, ce travail et nos échanges ont permis d’établir une liste de postures qui lui conviennent.  La voici.

Baptiste, MERCI pour cet excellent moment partagé ! Merci pour ta bonne humeur, ta curiosité, ta ténacité… et ton humour pétillant ! J’ai observé avec joie tous tes progrès au fil des jours. Grâce à toi, j’ai appris à ajuster au mieux ma manière de transmettre.

Un grand merci aux parents de Baptiste pour leur confiance et leur accueil.

Pour partager…

Dans le livre « Yoga pour les enfants », écrit par Swati et Rajiv Chanchani, préfacé de B.K.S. Iyengar, il est écrit : « Le mot « yoga » signifie joindre, unir. (…) Le yoga est un moyen par lequel nous pouvons rendre notre mental immobile, tranquille et libéré de toute distraction. »

Autrement dit, la pratique des postures corporelles, sans verbaliser inutilement, permet pratiquement instantanément un apaisement du mental.

C’est ce que Baptiste a immédiatement ressenti.

Liste des postures appréciées par Baptiste : (Illustrations tirées de « Yoga pour les enfants », écrit par Swati et Rajiv Chanchani, préfacé de B.K.S. Iyengar)

– Le sage                               jpeg le sage

–  la montagne                   jpeg tadasana

– le guerrier 1                  jpeg guerrier 1

 

 

– le guerrier 2                  jpeg guerrier 2   … la posture parfaite !

 

Guerrier2(Et voilà notre guerrier au lever du lit, pas encore bien réveillé !)

 

– le guerrier 3                                  jpeg guerrier 3

 

la charrue  (ta posture préférée ! Survole la photo pour lire les légendes…)

 

– la chandelle             jpeg chandelle

–   l’infini sans fin     jpeg l'infini sans fin

– le pont                      jpeg le pont

– le cobra   (sur la photo, Baptiste démarre la posture. Mains bien en plat, on lève le haut du corps en gardant le bas du corps sur le tapis).

cobra en cours

– la souris (les fesses bien posées sur les talons, continue d’allonger le dos petit à petit, allonge les bras, pose ton ventre sur tes cuisses…).

souris

 

 

Interventions dans les écoles : témoignages-revue de presse

Voici, dans l’ordre chronologique, trois exemples de missions qui m’ont été confiées, assortis des réactions des élèves et des enseignants concernés. Vous pourrez découvrir ci-dessous : une intervention auprès d’élèves de 6ème ; une formation d’enseignants du 1er et du 2nd degré ; une intervention dans une classe de CP avec témoignage vidéo de l’enseignante.

Septembre - octobre 2019 : intervention auprès des 8 classes de 6ème du collège Notre Dame de la Victoire (établissement Des Cordeliers à Dinan). Objectif : transmettre des outils corporels pour favoriser la concentration. Ce travail a fait l'objet d'un reportage dans le magazine Enseignement Catholique Actualités. Durée de l'intervention : 6 heures pour chaque classe.

Retours et témoignages recueillis par Virginie Leray, pour Enseignement Catholique Actualités :     Reportage ECA 11-19

Je remercie Edith Garnier, professeur et responsable du niveau 6ème, qui a été à l’initiative de ce projet. Et Virginie Leray, journaliste à ECA, qui a su décrire le projet, écouter les élèves, et préciser les nuances de ce travail.

Septembre-octobre-novembre 2019 -L’UGSEL d’Ille et Vilaine (Union générale sportive de l’enseignement libre) m’a confié l’animation d’une formation d'une durée de 8 heures pour transmettre l’essentiel des outils corporels sur lesquels je suis formée à des enseignants du 1er et du 2nd degré. 

Application pratique, entre table et chaise.

Concrètement, les 3 séances se sont réparties ainsi :

– 2 heures pour une présentation théorique de lien corps-mental, afin de comprendre comment les exercices corporels agissent sur le bien-être et les capacités cognitives de nos élèves ; ces 2 heures ont également comporté une série d’exercices simples à mettre en œuvre.

– 3 heures,  15 jours plus tard, sur le thème « relaxation ». Le délai de 15 jours a permis d’activer rapidement les techniques. Nous avons vécu une séance en salle, sur le thème « relaxation », puis nous avons transposé les exercices en salle de classe.

– 3 heures, 2 mois plus tard, sur le thème « concentration ». Le délai plus long a, cette fois, permis de partager des retours d’expériences tangibles. Même déroulement : une séance en salle a permis de vivre l’expérience de postures favorisant un focus des pensées, avant d’apprendre des exercices réalisables dans l’espace de la classe, entre tables et chaises.

Voici donc quelques témoignages recueillis en fin de session :

– « Ces techniques permettent de changer le rapport à l’élève, de passer de l’ « autorité », l’ « énervement », à un rapport de bienveillance, une attitude plus positive. » P.G., professeur en collège.

– « Grand choix d’exercices : il reste à faire une sélection, des essais avec nos groupes, nos niveaux ». D.C, professeur en collège.

« La répétition au fil des séances permet de retenir ».

– « Le contenu de la formation est exploitable au quotidien grâce aux échanges. »

– « Le contenu de la formation est utilisable en classe grâce à la « boîte à outils » fournie, déjà très intéressante »  (Je précise que je fournis une synthèse des exercices à chaque séance, dans laquelle les participants peuvent piocher en fonction de leurs objectifs (apaiser, concentrer, un groupe calme, ou agité, ou sans énergie).

– « Il est agréable d’avoir pour formatrice une personne qui vit encore au quotidien le métier d’enseignante. »

Quelques bémols toutefois :

– « La mise en pratique dans nos classe demande du temps car s’approprier les « astuces » n’est pas toujours aisé ». N.T., professeur des écoles en maternelle et chef d’établissement.

L.F., professeur des écoles et chef d’établissement,  n’intègre pas encore le contenu dans son exercice quotidien car elle reconnaît avoir un « besoin personnel de réfléchir encore sur les affichages et supports visuels pour associer à la pratique. »

– « J’ai besoin d’intégrer la densité du contenu ». A-C. G., prof des écoles en cycle 2.

Et enfin :

– « On a le temps, grâce aux 3 modules, de s’approprier les outils. » A.G., professeur des écoles.

– « Les outils sont donnés et exploitables avec les élèves, et pour moi également. » V.B., professeur en collège.

Mars-Avril 2019 : Projet mené en classe de CP, pour 6 séances. L'enseignante concernée, Stéphanie, s'est immédiatement emparée des outils pour les proposer chaque jour, dès que ses élèves en exprimaient le besoin.

La curiosité et l’ouverture de cette enseignante ont été un véritable atout pour mettre en place ces techniques.  Un grand merci à elle pour cette agréable collaboration,dynamique et efficace !

Vœux 2020 : ancrage et créativité !

Chers lecteurs, chères lectrices !

Je vous souhaite que cette année 2020 vous offre l’opportunité d’exercer les « outils » corporels de relaxation et de concentration qui font l’objet de ce blog, dans votre quotidien d’enseignant(e) et/ou de parent.

Intégrer de nouvelles pratiques de gestion de classe n’est pas simple, j’en conviens. En primaire, les enseignants qui se sont déjà engagés dans la pratique de « classe flexible » observent et décrivent les bénéfices que tirent leurs élèves d’une liberté de se mouvoir. Pour ceux-là, proposer des exercices corporels en début de séance ou entre deux exercices devient vite naturel. Et le témoignage de Stéphanie le dit bien :Vidéo : témoignage d’enseignante

Cela dit, pour tous ceux qui n’ont pas encore l’habitude de ces outils, il faut parfois passer un cap : oser arrêter une séance, dès que la concentration n’est plus là, pour autoriser ses élèves à se mettre debout, ou en tailleur si la classe s’y prête, ou fermer les yeux… et les engager à faire un exercice corporel.

J’ai eu l’opportunité d’intervenir, en ce début d’année, auprès des huit classes de 6ème du collège Notre Dame de la Victoire, à Dinan. Pendant 6 séances d’une heure, j’ai transmis une vingtaine d’exercices que les élèves ont appris à faire de manière autonome. Les questionnaires de satisfaction remplis par les enseignants en fin de séquence ont été révélateurs. Pour ceux qui ont répondu, qui sont donc aussi ceux qui ont passé le cap de mettre en place ces outils dans leur quotidien de classe, les effets cités sont notamment  :

– « Une nette amélioration de la concentration pour la deuxième heure. Cela permet de redynamiser la classe » 

– « Beaucoup plus de calme dans une classe pour laquelle cela fonctionne bien ; pour l’autre  cela ne dure pas ou trop peu » 

– « Des élèves plus posés, près à travailler. » 

– « Du calme. » 

– « Une concentration plus importante ensuite. Cela permet un recadrage en douceur…» 

– « Du calme, de l’attention. Mais les exercices sont à renouveler dans l’heure. »

 – « Un arrêt soudain des bavardages et de l’agitation. » 

– « Des élèves plus réceptifs. Et moi je me sens plus calme aussi. »

 

« Au centre des difficultés se trouve l’opportunité ».

                                                                       Albert Einstein  

Nos enfants, nos élèves, nous offrent l’opportunité d’évoluer, pour utiliser des outils qui les aident à s’apaiser et à se concentrer.

N’hésitons pas !

Belle application à chacun de vous !

Bien à vous,

Florence

 

Jeu en maternelle : « Ecoute et mime ! »

Comment travailler les capacités d’écoute et de concentration en maternelle, quand certains enfants ont encore peu d’images mentales ? Ce début d’année scolaire m’a permis de mettre au point un jeu que je partage avec vous.

Pour les 14 MS et 12 GS de la classe que je partage avec ma collègue Claudie, j’ai proposé un jeu en salle de motricité, sur la base de l’idée développée dans l’ouvrage « Vers la phono – Maternelle Moyenne section » – chez Accès Editions. Dans cet ouvrage, il est proposé d’écouter des sons de la nature et de les reconnaître, puis de jouer à des jeux type « mémo ».

Pour mes élèves, j’ai repris le principe d’une écoute de sons pour l’utiliser comme « support » à des fins de motricité, relaxation et aide à la concentration. Concrètement, nous écoutons : le vent (qui souffle dans la montagne), un oiseau, une grenouille, un chat, un chien, un éléphant, une mouche, un serpent, une cascade, une souris. Et chaque lieu-animal reconnu est mimé, sous forme de postures de yoga.

1120x490-Montagne

Quelques précisions utiles :

  • la 1ère découverte de 3 ou 4 sons seulement se fait en classe, en montrant des images. Certains enfants n’ont jamais vu la montagne ou une grenouille, par exemple : une photo permet de faire un lien entre le son et l’animal ou le lieu, que l’on essaye de décrire en groupe.
  • Autre condition de réussite : mieux vaut charger les fichiers mp3 sur un téléphone et utiliser une enceinte de bonne qualité pour que les sons soient très clairs, beaux, et se succèdent assez rapidement.
  • Je ne dis pas que nous faisons des postures de yoga à mes petits élèves, en tous les cas pas pour le moment. En effet, ils ont besoin d’apprendre à se centrer : inutile de leur donner plusieurs informations à la fois, cela les disperse.
  • Concernant la manière de présenter les séances, j’annonce que nous allons aller nous promener dans un pays imaginaire ! Nous entrons dans la salle de motricité. Nous nous répartissons. Chaque enfant dispose d’un tapis pour ne pas avoir le corps ou le visage à même le sol pour les exercices à plat ventre. Une fois toutes ces conditions bien posées, nous partons en balade… au grès des sons qui se succèdent. Lorsque le vent souffle, nous sommes en montagne (posture de « la montagne » très solide, avec un bel ancrage). Nous écoutons un oiseau (posture de « l’oiseau »). Etc.

Je joins ci-dessous les sons que j’utilise et le pdf créé pour quelques images. Vous pourrez trouver beaucoup de sons gratuits sur internet pour compléter cette proposition !

support images relaxation 1

J’espère que ces supports vous aideront à créer une belle séquence.

Et n’hésitez pas à me laisser un commentaire en bas de page si besoin.

Bonne application !

Florence