Auteur : Florence Raguenez

Journaliste pendant près de 15 ans, je me suis convertie au métier de professeur des écoles à l'âge de 40 ans. Depuis cette reconversion, mon regard d'enseignante et ma curiosité de mère se conjuguent avec mon goût pour l'écriture : j'ai souhaité ouvrir les portes de nos classes pour faire découvrir les adultes qui oeuvrent au sein des écoles. http://professeursdesecoles.wordpress.com/ Depuis 7 ans, je me suis engagée dans une autre recherche pour mes élèves, pour les aider à se centrer, pour mieux se concentrer. Mes formations et mes expériences auprès d'élèves de cycle 1, 2 et 3, m'amènent aujourd'hui à transmettre ces outils corporels dans les écoles, soit directement auprès des élèves, soit auprès des enseignants qui souhaitent acquérir ces techniques pour leur propre pratique de classe. Pour en savoir plus : https://bienvivreenclasse.wordpress.com/

Quand les parents adhèrent au projet !

Enfants agités, difficiles à apaiser, ayant des difficultés à se concentrer : le constat est partagé par les enseignants tout autant que les parents.

Force est de constater aussi que de nombreux parents cherchent des solutions ! De fait, trois association de parents m’ont sollicitée pour présenter quelques techniques de relaxation corporelles simples à mettre en oeuvre.

Chacune de ces intervention m’a permis d’expliquer le lien entre les postures du corps et le mental, et comment le mettre en musique pour canaliser l’énergie bouillonnante des enfants.

Je remercie vivement les parents d’élèves concernés !

Et voici quelques extraits de ce qui a pu ensuite en être rapporté, dans la presse ou sur le site de l’Apel de Bretagne :

  • concernant le colloque de l’Apel de Bretagne :      http://bretagne.sites.apel.fr/colloque-congres/
  • concernant une des deux interventions auprès de l’Apel de Coësmes-Le Theil, où je suis également intervenue en classe de CP :

 

Un grand MERCI à tous ceux qui participent à la dynamique !

Apaiser :les différentes « voies » possibles

Pour faire suite à un échange avec des collègues (merci pour leur curiosité !), voici quelques exercices pour apaiser rapidement. (Liste non exhaustive !)

Pour des enfants de début de Cycle 1 et plus âgés : les exercices corporels sont efficaces. 

  • auto-massage des mains et ou du visage (voir page ad hoc)

    Massage des doigts, des mains.

Massage des doigts, des mains.

  • des étirements (exercices parfois issus de postures de yoga, mais pas systématiquement) : « la montagne », « le pingouin », « la chute d’eau », « l’arbre dans le vent », « la pince ». 

 

  • des postures inspirés du yoga telles que : « la grenouille » (permet d’évacuer le trop-plein d’énergie), la « chauve-souris », « le chat », le « hérisson sur la chaise », « la souris » (étirement vers l’avant)

 

 

A partir de la fin du Cycle 1, à partir de 5 ans  : centrer son attention sur les perceptions sensorielles apporte également un apaisement. (L’exercice est difficile pour les plus jeunes). Exemples :

  • concentration sur les sons (mains en coquillage sur les oreilles : découvrir le « bruit des vagues » que provoque la respiration, puis après avoir ôté les mains, écouter les bruits de la cour, du couloir, de la classe d’à côté, de notre classe…)
  • concentration sur la température de l’air : frais quand il entre dans le nez, chaud quand il sort,
  • concentration sur le goût (à l’occasion d’une collation, de la dégustation d’un fruit ou d’un gâteau…)
  • concentration sur les textures (projet sur le sujet, avec, par exemple, la plantation d’une jardinière des textures contenant des plants de toutes sortes).

A partir de 6 ans (fin de GS) : porter l’attention sur l’expiration (sans chercher à maîtriser le souffle), permet aussi d’apaiser. Exemples : 

  • Souffler sur les doigts comme s’ils étaient des bougies pour fêter un anniversaire,
  • Faire la « respiration coup de balai » (on souffle en imaginant l’air qui descend de la tête vers la terre en nettoyant la colère, la fatigue, l’énervement)
  • Imaginer que l’on souffle sur une bougie imaginaire, pour faire bouger la flamme sans l’éteindre.

A partir de 8 ans : on peut également utiliser des images mentales. Exemple : si toute l’école a fait une sortie scolaire dans un bel endroit (forêt, bord de mer… ), projeter une ou plusieurs photos du lieu et aider les élèves à se remémorer les sensations (douceur de l’air, odeur, etc.). 

bord de mer

Précisions : selon la sensibilité de chacun, chaque enfant réagira différemment à ces exercices. Observer permet de choisir et d'adapter au mieux la proposition. En ce qui concerne la gestion des émotions, un article du blog propose un tout petit résumé d'une formation que j'ai suivie. Je reprendrai ce sujet en détails dans quelques semaines.

 

 

Mes ouvrages préférés !

Parmi les très nombreux ouvrages traitant du yoga pour enfants, j’apprécie :

  • Pour tous les cycles

« Yoga pour les enfants », de Swati et Rajiv Chanchani, préface de B.K.S. Iyengar – Guide complet illustré avec un manuel à l’usage des parents et des enseignants. Le grand intérêt de cet ouvrage : la précision des indications, des illustrations (dessins et photographies), la justesse des conseils donnés pour enseigner selon les âges. 

– « Yoga et enfants », de Brigitte Anne Neveux, Editions Le Relié. Cette femme, qui a été inspectrice de l’éducation nationale et responsable d’IUFM, est aussi présidente de la fédération française de Hatha Yoga. Le grand intérêt de cet ouvrage : la manière dont les fondements théoriques du yoga sont déclinés, de façon très concrète, pour les élèves. 

« Pratique de la concentration et de la relaxation, pour mieux apprendre à l’école », de Hélène Marquié-Dubié et Marie Baixas, Hachette Education – école primaire – Pédagogie pratique. Le « plus » de cet ouvrage : un CD pour imprimer toutes les postures en couleur, format A4 : support visuel utile pour vos élèves

« 100 % yoga des petits – Bien dans son corps, bien dans sa tête », d’Elizabeth Jouanne et Ilya Green, Bayard Jeunesse, Pomme d’Api. Le « petit plus » de cet ouvrage : un « tri » des postures par thème (exemples : « rituels du matin », « calme et concentration ».

  • Cycle 1 >

– « Relaxer les enfants à l’école maternelle », Michèle Guillaud, RetzEn apparence, ce sont des comptines toutes simples ; sur le fond, elles sont en lien avec la respiration, la posture du corps… donc tout y est. Formidable !